PSA finalise le rachat des activités automobiles d'Opel

Michael Lohscheller PDG d'Opel et Vauxhall et Carlos Tavares PDG du groupe PSA

Alors que Renault avec ses marques alliées vient de s'asseoir sur la première marche mondiale, voilà que PSA se hisse au second rang européen derrière le mastodonte Volkswagen.

"Nous aiderons Opel et Vauxhall à redevenir rentables", a assuré Carlos Tavares, président du directoire de PSA, cité dans le communiqué.

PARIS, 1er août (Reuters) - PSA a annoncé mardi la finalisation du rachat des activités automobiles d'Opel et de Vauxhall, ex-filiales européennes de General Motors, moins de six mois après l'officialisation de cette opération qui doit permettre au constructeur automobile français de changer rapidement d'échelle.

L'accord entre General Motors et le groupe PSA conclu le 6 mars 2017 avait obtenu l'aval des autorités de la concurrence européennes le 5 juillet dernier.

Opel et Vauxhall sont engagés dès aujourd'hui dans la construction d'un plan stratégique avec le soutien de PSA, dont l'objectif est de rétablir les fondamentaux économiques, a déclaré le constructeur.

PSA avait alors annoncé un accord avec GM destiné à acquérir sa filiale automobile européenne, déficitaire. Dans cette optique, PSA promet 1,7 milliard d'euros de synergies par an, "dans le domaine des achats, de la fabrication et de la R&D (recherche et développement)". Le groupe français a réitéré son objectif de ramener Opel et Vauxhall à la rentabilité d'ici trois ans, tablant sur une marge d'exploitation de 2% en 2020 puis 6% en 2026.

Le groupe PSA les reprendra ainsi, conjointement avec la banque française BNP Paribas, pour 900 millions d'euros. "Après le closing, il aura 100 jours pour mettre sur pied un plan et tout le comité exécutif va l'appuyer pour développer ce plan pour Opel", a-t-il dit.

Ce plan sera présenté par Michael Lohscheller, tout juste arrivé à la tête d'Opel à la suite de la démission de son précédent patron, Karl-Thomas Neumann, en plein rachat par PSA.

En ajoutant l'allemande Opel et la britannique Vauxhall à son portefeuille, PSA compte optimiser encore mieux ses investissements technologiques puisqu'ils serviront désormais aux modèles de cinq marques au lieu de trois.

Relacionada:

Comentarios


Otras noticias